Prana Bien-être
LE PRANA VILLAGE

  • Publié le

Un “PRANA VILLAGE” en Sologne

C’est à quelques encablures du centre-bourg de La Ferté-Saint-Cyr, dans une propriété de 7 hectares, que le “PRANA VILLAGE” se met en place!

Ce concept unique sur la région, imaginé par Véronique et Valery Boucher, accueillera ses premiers stagiaires d’ici mi à fin 2018 : 12 et 16 personnes maximum pourront être accueillies et venir profiter de stages organisés sur une demi-journée, une journée, voire même quatre-cinq jours selon le thème choisi.  Un petit cocon, façonné avec amour où il sera question de détente et de lâcher-prise.

Petit cotage au bord de l'eau

Méditation, yoga et respiration

Le menu de ces stages sera copieux et varié, même si « la trame sera le yoga », précise Valéry Boucher. D’autres activités, comme la réflexologie plantaire, la sophrologie, la communication non-violente et les massages pourront aussi s’intégrer dans cet endroit où le « lien avec la nature » sera primordial.

Véronique et Valéry Boucher, tous deux portant leurs lots de blessures et de grands chagrins, ne sortent pas d’un temple tibétain où ils auraient vécu reclus pendant des décennie. Ils savent tout ce qui stresse, puisqu’ils l’ont vécu ! «Nous savons ce que c’est d’avoir des enfants et des problèmes de fric. Mais nous pensons que le bonheur vient de l’intérieur, alors que tant de gens vont le chercher à l’extérieur… Rappelons-nous juste que nous sommes des êtres spirituels qui vivons une existence incarnée…»

« L’idée, poursuit Valery Boucher, sera de se reconnecter avec l’essentiel ; avec nous-mêmes et avec les éléments. » Avec plusieurs dizaines de kilomètres de chemins de randonnées autour de la maison, un étang à proximité et évidemment, une attention toute particulière portée au vélo, Véronique et Valéry Boucher ont trouvé à La Ferté-Saint-Cyr l’espace idoine pour monter un projet correspondant à leurs attentes de ce point de vue.

 

En route vers le lâcher-prise

Et à quels être humains faits de chair et d’os s’adressera exactement ce Prana Village ?

« Plutôt à des gens ayant entre 40 et 60 ans », répondent les Boucher, qui ne s’interdisent pas de mettre sur pied, une à deux fois par mois, des ateliers d’art-thérapie à destination des ados.

Par contre, ces deux zébulons à la zénitude assumée revendiquent un centre « no child », mais pour une bonne raison : « Se séparer de ces enfants le temps d’un stage, c’est déjà une première étape vers le lâcher-prise », explicitent- ils.
À l’avenir, les Boucher aimeraient également installer quelques roulottes pour permettre aux stagiaires de passer la nuit au « village ».

Il se murmure aussi qu’un circuit sportif est en préparation sur la propriété pour activer son corps. « Notre idée, ce n’est pas d’apprendre, mais d’inspirer », résument-ils.

Véronique et Valery à La-Ferté-St-Cyr

Cet article est issu d’une publication rédigé par BENJAMIN VASSET dans le Journal de la Sologne (hiver 2017). Télécharger le PDF complet ICI

ESDO ONE PASS : essayez un cours gratuitement