Slim&Go Perte de poids
Témoignage de Candice, -30kg en 6 mois !

  • Publié le

Slim&Go n’est pas qu’un protocole en perte de poids, c’est aussi et avant tout une aventure humaine. Chaque personne arrive avec ses doutes, ses problèmes et ses espérances. Aujourd’hui, découvrez l’histoire de Candice, qui a réussi à perdre 30 kilos en 6 mois (protocole effectué de février à juillet 2018). Bravo à elle pour son courage et sa persévérance !

Découvrez le témoignage de Candice

Candice a perdu 30 kilos en 6 mois !Il n’est finalement pas si aisé de faire une rétrospective sur l’année écoulée tant les changements sont nombreux. Il y a un an, je ne pouvais plus me regarder dans une glace. J’ai toujours été complexée par mon corps et par extension par mon poids parce que je me suis souvent senti différente. J’étais frustrée de ne pas porter tel ou tel vêtement sans avoir l’air d’une barrique bariolée car je n’assumais pas mon corps. N’allez pas penser que je me moque des gens en surpoids. Non. Il y a des femmes et des hommes qui assument parfaitement leurs kilos et qui sont beaux parce que justement il n’y a pas de décalage entre leur corps et leur tête. Les miens n’ont jamais été en phase, et j’avais parfaitement conscience que j’avais besoin d’aide pour arriver à me sortir de cette phase. Après ma grossesse, j’étais décidée à perdre du poids et je me berçais d’illusions en me disant que j’arriverai à le faire seule. Je me suis bien trompée. Ma volonté s’est barrée, comme une voleuse. Elle m’a laissé sur le bord d’une route sans doute parce que je n’étais pas prête à entreprendre ce changement. Ma fille a grandit et j’ai très vite réalisé que si je voulais la voir grandir et courir derrière elle, je devais faire quelque chose. Là ou j’en ai vraiment pris conscience, c’est surement pendant ma tentative de jogging ratée d’un kilomètre. Je n’ai pas pu courir un km sans m’arrêter. J’étais en sueur et fatiguée comme si j’avais fait un marathon. Pourtant, j’ai été à une époque une karatéka accomplie. Et je me suis bêtement reposée sur ça. Mon mari m’a poussé pendant trois mois à aller faire un tour chez ESDO. Je doutais énormément de ma capacité à intégrer une salle du sport. Je me rappelle très bien l’une des premières choses que m’a dite Véro : «  Tu ne viens pas ici à ESDO dans une salle de sport. Tu viens ici POUR faire du sport. » Je n’ai compris que plus tard la vraie signification. Au final, il ne faut pas s’arrêter aux apparences. Il faut aller plus loin et comprendre que Slim&Go est avant tout un choix personnel pour vous. Pour réconcilier votre corps et votre tête. Pour apprendre à bouger et manger mieux. Et pour apprendre à vous aimer. Je me suis finalement décidée. J’ai commencé mon programme. J’appréhendais beaucoup le regard des autres au départ. Mais finalement, on s’en fout. J’ai pris conscience que j’étais là pour moi, pour ma santé et pour mon avenir.

Quand j’ai commencé Slim&Go, je ne travaillais pas. J’avais fait le choix de mettre ma vie professionnelle de côté pour m’occuper de ma fille. Je ne regrette pas de l’avoir fait, bien au contraire. Et je le referai, différemment. Parce qu’il me semble important de souligner que pour être une mère accomplie, il faut aussi être une femme accomplie. Les deux ne vont pas forcément de paire. Parfois oui, mais ce n’est pas mon cas. J’ai toujours voulu avoir des enfants mais pas au détriment de moi-même et de ma carrière professionnelle. Bien sur, il n’y a pas que cet aspect qui importe. Je me suis consacrée à ma fille, à ma famille pendant une année entière en m’oubliant au passage. Grâce à Slim&Go, j’ai redécouvert le plaisir de prendre un instant pour soi. De ne plus penser à rien d’autre qu’à vous. Les résultats tant physiques que psychologiques ont été immédiats. Dès les premiers jours j’ai constaté que mon moral était bien meilleur. Je sentais naître en moi une énergie nouvelle et petit à petit, la confiance en moi est revenue. J’ai regardé les chiffres de cette fichue balance baisser au fil des semaines. J’ai constaté les changements physiques et j’ai commencé à aimer mon corps, à en prendre conscience que je pouvais de nouveau me sentir belle.

J’ai retrouvé du travail. On m’a proposé un job qui représentait pour moi un vrai challenge. Je l’aurais très certainement refusé il y a un an si on me l’avait proposé car je ne m’en serai pas senti capable. J’ai relevé le défi… et j’ai réussi. Je n’ai pas eu peur. Bien sûr, j’ai douté, un peu. Mais ma copine Volonté était revenue. On a repris la route ensemble, avec Conscience, Amour et Estime. J’ai mis un peu de temps à concilier travail, sport, enfants et famille mais avec un peu de bon sens et beaucoup d’organisation, on peut soulever des montagnes.

Aujourd’hui, j’ai fini mon programme. Et je cours 7km par semaine en vue de la préparation d’un semi marathon que je vais faire avec ma cousine l’année prochaine. C’est mon défi post Slim&Go. Je ne sais pas si je vais y arriver mais je ne doute pas d’en être capable. Au final, quelque soit votre objectif, ne partez pas du principe que vous pouvez essayer, partez du principe que vous allez réussir. Car finalement, le plus important, ce n’est pas le chemin parcouru, mais celui que vous vivez chaque jour avec un plaisir immense.

Candice

Aujourd’hui (Septembre 2018)

Candice après sa perte de poids

Hier (Février 2018)

Candice avant sa perte de poids

ESDO ONE PASS : essayez un cours gratuitement